I'm back !!!

La rentrée, c'est cool. J'ai toujours adoré... Retrouver l'école, les cols roulés en lycra qui grattent, les Kickers et ton Tann's... Fini la plage pourrie, le soleil et le (nada) surf.
En plus, cette année, en politique, on sent tout de suite de bonnes vibrations. Tout le monde bosse sur le fond dans un climat apaisé et consensuel. L'été s'est passé de façon tellement heureuse. Pour la croissance, les roms, les jeunes (non) actifs (Cf. Libération aujourd'hui), que de bonnes nouvelles ! Un sentiment d'écoute de la part des pouvoirs publics. Une hauteur de vue et un sens moral de la part des politiques. Ni conflits d'intérêt, non, non, ni stratégies minables d'appareil. Que des bonnes vibes, j'te dis !
Côté science politique, c'est bien aussi. Christophe Bouillaud se fait l'écho sur son blog de nouvelles pratiques de recrutement prometteuses. Dans les journaux, cet été, d'un œil un peu glauque, j'ai lu des analyses de la même couleur proférées sans rire par des collègues. Par charité, je ne les citerais pas, ni ne leur souhaiterais de crise cardiaque, mais voir la défaite possible de la droite en 2012 comme un danger pour la République en raison d'une possible vague FN, j'ai trouvé ça... Comment dire ?
Bref, chuis content d'être là, moi. C'est bien parti cette affaire. Que je me souvienne, la Kickers de gauche, c'est bien la pastille verte, non ?



C'est vrai que j'aime bien les Cardigans, mais It's Immaterial, c'était quelque chose, p'tit.

Commentaires

Fr. a dit…
Welcome back!

Je ne suis pas fâché de voir que Christophe Bouillaud, et plus généralement la discipline, se sent de moins en moins à l'aise à la lecture des offres d'emplois des postes universitaires temporaires… Les associations qui font tourner la boutique derrière ont le mérite d'exister en science politique, et quand on voit le désert des autres disciplines, on est bien content d'être en section 04.

Sinon, j'ai raté "la défaite possible de la droite en 2012 comme un danger pour la République", mais je sens que je ne vais pas le regretter.
Yves Surel a dit…
Surtout ne cherchez pas le papier en question, cela vous évitera 10 mn d'abattement agacé...
Pour le reste, je ne connais pas bien le mode de fonctionnement interne des autres disciplines, mais j'ai toujours eu le sentiment effectivement d'un plus grand éclatement, ce qui n'empêche pas nécessairement l'influence (Cf. en histoire). C'est peut-être là que la petite taille de la discipline reste un atout.

Posts les plus consultés de ce blog

Dépression au-dessus d'un jardin anglais

L'électeur médian est un con qui ne dit pas son nom